Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Duotaku no Sora

ARIA

On a bien de la chance de tuer le temps dans un endroit aussi beau...

Mizunashi Akari

ARIA © ENIX Corporation 2001-2008/ MAG Garden Corporation 2016-2021 Tous droits réservés.

ARIA © ENIX Corporation 2001-2008/ MAG Garden Corporation 2016-2021 Tous droits réservés.

Titres alternatifs :
AQUA/ ARIA the MASTERPIECE/ Aria - 2301 - Voyage vers Neo-VENEZIA
Genre :
Shônen
Auteure :
AMANO Kozue
Tomes :
2 Tomes (AQUA) + 12 Tomes (ARIA) [Édition simple] (Terminé)
7 Tomes (AQUA + ARIA) [Édition The Masterpiece] (Terminé)
Magazine de prépublication : 
AQUA : Monthly Stencil (mars 2001 > novembre 2001)
ARIA : Monthly COMIC BLADE (avril 2002 > avril 2008)

Éditeur français : 
Kami (2006) [Édition simple]/ Ki-oon [Édition The Masterpiece]

ARIA se passe durant le XXIVème siècle et nous conte l'histoire de Mizunashi Akari, une fille de Manhome (la Terre) qui vient sur la planète Aqua (Mars) dans la ville de Néo-Venise (inspirée de Venise) dans le but de devenir Ondine, nom donné aux jeunes filles qui conduisent les gondoles à travers Néo-Venise dont la plupart des rues sont gorgées d'eau. Entourée de ses nouvelles amies apprenties, Akari va découvrir tous les secrets et la beauté de cette planète inconnue et du travail d'Ondine qu'elle a toujours tant admiré.


Le manga se compose en réalité de deux titres : AQUA, le prequel en deux tomes qui sert d'introduction, puis ARIA, la suite directe en douze tomes du prequel. Cette première édition a été publiée chez nous par l'éditeur Kami avant d'être interrompue au tome 6 de ARIA, faute de succès. Lors de la réédition au format Deluxe (Kanzenban) au Japon, les volumes de AQUA seront compilés directement avec ceux de ARIA. Cette nouvelle édition en sept tomes sera connue chez nous sous le nom ARIA The Masterpiece qui sera rééditée par Ki-oon à grand renfort de publicité, l'éditeur espérant renouveler le franc succès de la série au Japon dans nos contrées où elle était d'abord passée inaperçue à l'époque.

Un voyage initiatique

ARIA The MASTERPIECE © MAG Garden Corporation 2016-2021/ Ki-oon 2020-2021 Tous droits réservés.

Le prequel d'ARIA, qui se nomme donc AQUA, se compose de seulement deux tomes. Il met en place l'histoire et nous présente un peu l'univers de Néo-Venise (Neo-VENEZIA en VO) et le travail des Ondines.
ARIA est sa suite directe et on reprend l'histoire là où elle s'était arrêtée. La seule différence notoire est que dans ce volet, on voit l'apparition de nouveaux personnages récurrents.

À vrai dire il n'y a pas réellement de fil conducteur dans ARIA . C'est un manga tranche de vie composé la plupart du temps de chapitres indépendants nous racontant diverses histoires qui arrivent à Akari et ses amies durant leur apprentissage. Il y en a de toutes sortes et au fil de celles-ci, on fait la rencontre de beaucoup de personnes différentes qui peuplent Néo-Venise avec leur passé ou leurs anecdotes sur la ville. La seule trame narrative apparente est l'apprentissage d'Akari qui se fait en trois étapes puisqu'il y a plusieurs grades chez les Ondines. Ainsi on suivra Akari et ses amies passer certains examens pour monter en grade mais le manga ne se focalise pas réellement sur cela.

En effet, l'œuvre est avant tout contemplative, nous faisant miroiter un monde utopique où tout le monde peut trouver le bonheur dans des choses aussi simples que regarder le paysage ou préparer une fête avec ses amis. Tout cela ressemble donc à une longue croisière tranquille à bord des gondoles des apprenties Ondines qui nous feront voyager à travers les recoins de Néo-Venise tous plus beaux les uns que les autres.

À la rencontre de Néo-Venise

ARIA © ENIX Corporation 2001-2008/ MAG Garden Corporation 2016-2021 Tous droits réservés.

Il y a beaucoup de personnages que l'on ne verra qu'une fois ou deux, à la manière dont on pourrait discuter par hasard avec des passants dans la rue, nous donnant vraiment l'impression de faire partie de cette ville tranquille qu'est Néo-Venise. Certains autres réapparaissent régulièrement également mais nous nous attarderons ici sur nos apprenties Ondines :

Akari : Notre héroïne terrienne. Un brin naïve et étourdie, elle est cependant toujours de bonne humeur et trouve toujours un bon côté dans ce qu'elle fait ou chez les gens qu'elle rencontre. Elle admire les Ondines depuis qu'elle est enfant.
Une héroïne comme tant d'autres à première vue mais on finit par beaucoup s'attacher à elle pour son côté très humain et naturel. Elle est un peu la continuité de Néo-Venise : Akari est dénuée de tout mauvais sentiment, vit sa vie comme elle vient et s'émerveille devant n'importe quelle petit chose, ce qui a pour effet d'apaiser et d'apporter le sourire à tous ceux qui croisent sa route. 
Ce n'est pas mon personnage préféré mais je l'aime beaucoup malgré tout, Akari a le don de rendre tout encore plus joli que ça ne l'est déjà. Par contre je regrette son manque de background, on ne sait absolument rien d'elle avant sa venue sur Néo-Venise et elle ne parle jamais de ses proches, ce qui rend la chose assez étrange arrivé à la fin du manga, comme si Akari n'était qu'un songe...

Aika : Amie et rivale de Akari. Elle fait partie de la compagnie d'Ondine Himeya qui est très réputée et est la fille du Directeur. C'est une fille totalement opposée à Akari qui a un fort caractère et trouve souvent les réflexions de sa camarade stupides ou embarrassantes mais qui est en réalité très sensible. Elle sait ce qu'elle veut et a un fort esprit de compétition et est d'un naturel assez mature, ce qui en fait la plus responsable du groupe. Le duo Aika/ Akari fonctionne d'ailleurs très bien dans l'histoire, Akari toute seule étant assez niaise et plate. Aika est donc là pour lui remettre les pieds sur terre.

Alice : Une amie d'Akari et Aika. Elle fait partie de la compagnie Orange Planet qui est la plus réputée de tout Néo-Venise. Elle est plus jeune que ses deux amies mais plus douée qu'elles car c'est une surdouée. Au début elle est asociale et ne souhaite devenir amie avec personne à cause notamment de son manque de confiance en elle et de sa différence d'âge avec les autres Ondines mais elle changera petit à petit au contact d'Akari et Aika avec qui elle passera le plus clair de son temps par la suite.
Alice est vraiment dure à appréhender au début car elle fait tout le temps la tête et ignore totalement les deux autres filles mais elle se développe beaucoup au fil du manga et devient finalement très attachante.

Alicia : La mentor d'Akari, et une Ondine très renommée. Elle est mature et d'une nature très douce. Elle prendra rapidement Akari sous son aile et lui apprendra avec plaisir toutes les ficelles du métier tout en essayant de rester son amie avant tout.
Alicia est mon personnage préféré, c'est un peu la fille parfaite qui ferait une excellente grande sœur, on se sent vraiment à l'aise avec ce personnage. Mais j'ai trouvé que pendant un très long moment elle n'évoluait plus du tout, ce que je trouvais fort dommage mais la fin du manga nous révèle toute la puissance de son personnage !
Elle est accompagnée du Directeur, un gros chat qui est (du coup) le directeur de la compagnie d'Ondine Aria (celle dont font partie Akari et Alicia) mais qui sert avant tout de mascotte. Il est très étourdi et gaffeur mais n'a que de bonnes intentions, ce qui fait que les gens s'attachent facilement à lui. Il accompagne toujours Akari lorsqu'elle va s'entraîner.

Voilà pour les quelques personnages récurrents. Il y en a vraiment beaucoup d'autres (notamment les mentors de chaque compagnie d'Ondine) qui sont tout aussi sympathiques les uns que les autres et très intéressants à découvrir. On appréciera également tous les habitants de Néo-Venise, qu'ils soient simple client, partenaire de travail, ami, voisins ou tout simplement civil (voir même chat !). Chacun aura sa petite histoire, son mode de vie ou son quotidien qui nous permettra de mieux comprendre comment se structure la ville autour d'eux et ce que les Ondines y apporte.

ARIA The MASTERPIECE © MAG Garden Corporation 2016-2021/ Ki-oon 2020-2021 Tous droits réservés.

 

Entre terre et mer

ARIA The Masterpiece © MAG Garden Corporation 2016-2021/ Ki-oon 2020-2021 Tous droits réservés.

Il y aurait beaucoup à dire sur l'aspect graphique du manga vu qu'il met beaucoup l'accent sur les dessins.
Malgré beaucoup de détails dans certains décors (on notera par exemple l'architecture des bâtiments ou de la ville en général qui est très travaillée), les dessins sont très aérés avec peu de texte et beaucoup de lumière et il y a toujours de magnifiques scènes de paysages qui mettent en avant toute la beauté de Néo-Venise. Il y a un d'ailleurs un savant mélange entre le côté traditionnel de l'endroit avec la mise en avant de la Nature et le côté très futuriste et imaginaire de cette ville qui semble s'étendre jusque dans les cieux. Les chara designs des personnages sont également très bons car toujours très originaux (chose plutôt inhabituel pour un manga épuré de ce type par ailleurs).

L'ambiance du manga est assez particulière, je l'ai rarement ressentie dans d'autres œuvres.
C'est très léger avec un côté assez rêveur et imaginaire. Les dialogues ne sont pas ce qui dirige le manga et même si il y a pas mal de petites touches d'humour, cela reste très simple et léger. Une chose étonnante est que l'on peut aisément passer d'une ambiance à une autre en seulement deux pages. Ainsi, le manga met en avant pleins de styles comme le suspens, l'horreur, la romance, l'aventure etc., on a un concentré de quasiment tous les styles de mangas existants mais tout ça "à la sauce ARIA", sur un ton très insouciant.

Néanmoins, il reste que le manga en lui-même peut rebuter à cause de son manque de rythme et de réel scénario. 

Il y a beaucoup de moments où il ne se passe pour ainsi dire "rien" et où on a des dialogues qui n'apportent pas grand chose au chapitre et plus on avance, plus on se demande si Akari n'a pas oublié son objectif premier, à savoir devenir une Ondine confirmée. On découvre beaucoup de nouvelles choses sur la ville à chaque chapitre mais une infime quantité aura réellement de l'impact sur le scénario et dans l'apprentissage d'Akari, ce qui donne un effet de stagnage au bout de quelques tomes. La fin semble également trop précipitée dans les derniers chapitres, même si elle n'en reste pas mauvaise pour autant (j'ai d'ailleurs été grandement satisfaite par cette fin qui était exactement comme je me l'imaginais).
Pour résumer, c'est un manga qui a surtout été fait pour être "contemplé" plutôt que "lu" selon moi, chose qui n'attire que peu de français généralement mais qui plaît beaucoup aux japonais. Ainsi, ARIA qui a pourtant fait un carton au Japon n'a pas du tout fonctionnée en France, provoquant même son interruption en plein milieu de la parution. Cependant on peut remercier Ki-oon qui aura fait le pari de ressortir ARIA dans son édition sublimée (ARIA The Masterpiece) des années plus tard, donnant ainsi une nouvelle vie à un très beau manga qui devrait désormais avoir la visibilité qu'il mérite auprès du grand public !

À l'intérieur d'un songe

ARIA © ENIX Corporation 2001-2008/ MAG Garden Corporation 2016-2021 Tous droits réservés.

Pour ma part, ARIA est un manga qui m'est très précieux.

En le lisant je peux m'échapper dans ce monde magique -certes, utopique- qu'est Néo-Venise et réapprendre ce qu'est réellement "vivre" et ainsi savoir me contenter des petits plaisir de la vie, ce qu'on a tendance à tous rapidement oublier.
Suivre la façon dont évoluent et grandissent Akari et ses amies est une très belle expérience également, une façon de se dire qu'on peut tous potentiellement faire la même chose du moment que l'on y met du cœur.

ARIA est donc un manga très particulier qui peut paraître ennuyeux ou inintéressant au premier abord mais qui recèle selon moi de grandes richesses et de belles leçons de vie. À vrai dire j'adorerai que tout le monde l'apprécie autant que moi mais j'ai bien conscience que ce genre d'histoire n'attire pas foule, ce qui m'attriste grandement lorsque je vois que les survival game (certains de bien moindre qualité) et les anti-héros amassaient autant de succès à l'époque de sa sortie.

Néanmoins j'ai pu constater que les rares personnes qui ont appréciées ARIA à l'époque avaient été tout aussi charmées que moi par cette œuvre et je me dis que c'est déjà une très belle victoire. J'espère maintenant que la sublime réédition offerte par Ki-oon permettra à beaucoup d'autres gens de se plonger dans l'univers si envoûtant des Ondines !

Points Positifs Points Négatifs
 Un univers enchanteur et empli de poésie  Akari qui peut être un peu trop niaise par moment
 Des histoires très diversifiées  Un rythme très tranche de vie et un scénario qui avance peu
 Des dessins et des paysages à contempler sans retenue  

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article