Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Duotaku no Sora

Free!

Je ne fais que de la nage libre.

Nanase Haruka

Free! © Ôji Kôji 2013-2022/ Kyoto Animation Co., Ltd 2013/ Iwatobi High School Swimming Club 2013 Tous droits réservés.

Free! © Ôji Kôji 2013-2022/ Kyoto Animation Co., Ltd 2013/ Iwatobi High School Swimming Club 2013 Tous droits réservés.

Noms alternatifs :
Free! Iwatobi Swim Club (saison 1)
Free! Eternal Summer (saison 2)

High☆Speed! - Free! Starting Days - (film préquel)
Free! Timeless Medley (film 1 et 2)
Free! Take Your Marks (film 3)
Free! Dive to the Future (saison 3)
Free! Road to the World - Rêve - (film 4)
Free! The Final Stroke (film 5 et 6)

Genres :
Comédie/ Drame/ Tranche de vie
Œuvre d'origine :

"High☆Speed!" (Light novel) de ÔJI Kôji
Studios d'animation :
Kyoto Animation/ Animation Do
Date de diffusion : 

Été 2013 (saison 1)
Printemps 2014 (saison 2)
Automne 2015 (film préquel)
Printemps 2017 (film 1 et 2)
Automne 2017 (film 3)
Été 2018 (saison 3)
Été 2019 (film 4)
Été 2021 (film 5)

Printemps 2022 (film 6)
Épisodes :

3 saisons x environ 12 épisodes + 13 OAVs + 7 films (dont 3 films récapitulatifs)
Diffuseurs en France :
Crunchyroll/ @Anime

Cette critique qui regroupe toutes les saisons et films de l'œuvre contiendra quelques spoilers mineurs sur l'intrigue de chaque saison.

Nous vous invitons à quitter la page si vous ne souhaitez pas connaître le contenu de l'histoire de l'anime.

Haruka, Makoto, Nagisa et Rin sont quatres enfants passionnés de natation qui ont gagné le championnat de relai de leur ville il y a des années.

Haruka est aujourd'hui au lycée en classe de 1ère. Bien que ne perdant jamais une occasion d'aller nager, il refuse de se réinscrire dans un club officiel depuis le départ de son ami Rin en Australie. Mais Nagisa qui entre en 2nde va pousser Haruka et Makoto à créer un club de natation dans leur école avec lui.
C'est à ce moment-là que Rin décide de revenir au Japon. Cependant il semble avoir beaucoup changé et n'a plus qu'une seule obsession : battre Haru pour prouver qu'il est le meilleur avec son nouveau club de l'école Samezuka.
Haru et les autres parviendront-ils à reformer la meilleure équipe de relais comme dans leur enfance ?

Le projet qui mettait l'eau à la bouche

High☆Speed! vol.1/vol.2 © Ôji Kôji 2013-2014/ Kyoto Animation Co., Ltd 2013-2014/ Futoshi Nishiya 2013-2014 Tous droits réservés.

Le projet Free! trouve son origine dans le light novel High☆Speed! de Ôji Kôji qui fut récompensé au Kyoto Animation Awards 2011. S'en est suivi un spot publicitaire du studio Kyoto Animation mettant en scène nos quatre personnages principaux. La qualité de l'animation couplée au physique d'éphèbes des héros permettent à la courte vidéo de devenir virale sur le net à une époque où l'animation japonaise gagne des fans à travers le monde et où les animes sportifs commencent à retrouver leur gloire d'antan avec les nouveaux fer de lance comme Kuroko's Basket ou encore Haikyû!!. Mais surtout, il s'agit d'une époque où le public fujoshi a encore peu de chose à se mettre sous la dent au format anime. Kyoto Animation annonce alors une prochaine série animée basée sur le spot publicitaire. Il n'en fallait pas plus pour que les fujoshi s'emparent de l'œuvre à bishônen, c'est ainsi que l'on voit fleurir un peu partout sur le net des dôjinshi et divers cosplay avant même que l'anime ne soit diffusé. 
C'est le début d'une saga à succès qui s'étendra sur les 10 prochaines années !


Dans notre nouvelle future franchise, nous suivons donc cinq beaux nageurs qui ont tous la particularité d'avoir des prénoms féminins :

Free! Dive to the Future © Ôji Kôji 2018/ Kyoto Animation Co., Ltd 2018/ Iwatobi High School Swimming Club 2018 Tous droits réservés.

Haruka (Haru) est le personnage principal de l'anime, bien qu'il n'en ait pas franchement les critères. De caractère très taciturne bien qu'assez têtu en réalité, tout ce qui l'intéresse dans la vie c'est le maquereau et nager librement dans l'eau où il se sent dans son élément, à tel point qu'il porte toujours un maillot de bain sur lui pour pouvoir nager dès qu'il aperçoit un point d'eau. Il se démarque par sa façon de nager à la fois rapide et gracieuse et son choix obtus de ne vouloir nager que le crawl et la nage libre lors des épreuves de relais. 
Haru est donc un personnage assez... atypique. C'est même un choix de héros plutôt étrange, on peut le dire, néanmoins son évolution se révèlera assez intéressante car il devra finir par comprendre qu'il ne pourra pas simplement se transformer en maquereau pour aller couler des jours heureux sous la surface...

Heureusement il sera accompagné, voire carrément materner, par son ami d'enfance, le gros nounours Makoto qui lui aussi ne vit que pour deux choses : la natation, mais surtout Haru ! Makoto assumera toutes les casquettes, c'est la mère poule, le grand-frère, le senpai sur qui l'on peut compter, bref un garçon au cœur gros comme ça et dont la gentillesse est sans commune mesure. Derrière sa carrure imposante se cache néanmoins un cœur en coton puisque Makoto se révèle assez sensible et impressionnable. Il a commencé la natation grâce à Haru et s'est spécialisé dans le dos crawlé.
Makoto est sans conteste le personnage le plus populaire de Free! (et des shippings fujoshi, le gars a quand même gagné le record d'apparition dans les dôjin amateur une année). Il faut dire que le garçon est le plus cinnamon roll de tous les cinnamon rolls, il est tellement gentil et bienveillant avec tout le monde qu'on ne peut que l'aimer !

Ces deux amis feront plus tard la connaissance de Nagisa, une petite boule d'énergie toujours joyeuse mais un peu farceuse qui aime ses amis plus que tout. C'est lui qui fera en sorte qu'ils puissent se réunir à nouveau tous ensemble au lycée. Sa spécialité est la brasse.
Nagisa c'est un peu la petite mascotte, vous savez ce personnage aux allures shôta qui est toujours trop choupi mais qui nous saoule un peu aussi parce que personne ne lui a jamais appris à se taire. Mais bon, il est si rigolo et si kawaii qu'on finit par lui pardonner. Et surtout derrière cela se cache un jeune homme observateur avec la tête sur les épaules qui parviendra toujours à remonter le moral des troupes !

C'est également à Nagisa (stalker professionnel à temps partiel) qu'on devra l'arrivée de Rei dans notre groupe d'amis. Rei est le jeune garçon à lunettes beaucoup trop sérieux qui refusera net d'intégrer le club, parce que je cite : « La natation, ce n'est pas beau ! ». Mais en réalité c'était très probablement à cause d'un autre problème de taille qu'il devra surmonter puisqu'il finira tout de même par intégrer le club, envoûté comme nous tous par la nage de Haru. Il finira d'ailleurs par se spécialiser comme lui dans un seul type de nage, le papillon.
Ainsi Rei sera le lunetteux un peu trop franc et obnubilé par la "beauté" et qui ne raisonnera que par la logique et la théorie qui bien évidemment foireront presque toujours dans la pratique, ce qui fera de Rei un personnage très drôle malgré lui. Cependant il serait bête de ne le réduire qu'à cela car il se développera admirablement au fil des saisons, faisant finalement de lui un senpai sur qui l'on peut compter et un nageur accompli !

Pour finir, n'oublions pas notre rival principal, j'ai nommé Rin, un garçon qui rêve de devenir champion olympique de natation et qui commencera à s'entraîner dans ce but dès le plus jeune âge ! Malheureusement tout ne se passera pas comme il le voudra et bien qu'ayant retrouvé ses amis, il ne restera de lui qu'un requin ne vivant que pour la victoire et la performance.
Rin sera donc le "méchant gentil" classique qui finira par trouver sa rédemption au contact de ses amis qui chercheront à le sauver de ce qu'il devient. Un personnage déjà vu mille fois mais qui fonctionne toujours, d'autant plus que Rin pour une fois est un gars au final assez expansif qui nous laissera facilement entrapercevoir ses faiblesses, il ne sera donc pas difficile de se prendre d'affection pour lui.

Des personnages aux profils classiques mais variés dont on va donc suivre le parcours au fil des différentes saisons de la série :

Saison 1 :

Free! Iwatobi Swim Club

Haruka rêve de passer sa vie à nager librement. Depuis le départ de son ancien coéquipier Rin à l'étranger, il ne souhaite même plus s'inscrire aux clubs de natation officiels, ni participer à des courses. Mais Nagisa et Makoto, ses anciens camarades du club de piscine, vont lui proposer de rouvrir ensemble le club de natation du lycée.
D'abord peu emballé, Haru changera petit à petit d'avis en apprenant que Rin est revenu au Japon et qu'ils pourront peut-être nager à nouveau tous les quatre. Mais Rin semble désormais ne voir en Haru qu'un rival à abattre...

Cette première saison de Free! est en réalité une séquelle inédite au light novel d'origine. Nous suivons donc comme dans beaucoup d'autres animes tranche de vie lycéenne du même genre quatre héros qui tenteront de créer un nouveau club. La différence ici est que les personnages seront des amis d'enfance et qu'ils auront déjà de l'expérience dans le domaine du club qu'ils souhaitent ouvrir, n'en faisant pas des francs débutants dont on suivra l'amélioration pour battre des records. Car en effet, si vous cherchiez en Free! un anime sportif, sachez que ce ne sera en aucun cas le propos de l'oeuvre ! Free! est, et ne restera qu'un anime slice of life au lycée. Alors oui, comparé à des animes très mensongers comme K-ON! où la musique reste quasi inexistante, Free! prendra quand même la peine de faire tourner son intrigue autour de la passion de ses héros et montrera plusieurs courses de natation au cours de l'anime, néanmoins l'accent sera davantage mis sur l'évolution des personnages, les liens qu'ils arriveront à tisser grâce à cette discipline, et bien sûr la solide amitié qui en découlera. Le club de natation sera donc plus prétexte à rassembler nos personnages qui vivront ainsi diverses expériences en rapport avec le sport qu'ils pratiquent, des expériences qui les feront généralement grandir à titre personnel et qui leur permettront aussi de rester un groupe d'amis soudés malgré les difficultés. Cependant, ne vous attendez pas à voir des entraînements de l'extrême ou des compétitions endiablées pour en arriver là car ce ne sera pas le sujet.
En effet Free! suivra une ligne directrice simpliste, d'abord avec la création d'un club, le recrutement des nouveaux membres et les retrouvailles ratées avec Rin dont les rêves semblent brisés et que ses amis chercheront à reconquérir pour lui venir en aide. Chaque personnage sera ensuite confronté à un problème, généralement en lien avec le thème de la natation (qui reste donc tout de même bien présent, l'épreuve du relai 4 nages notamment fera partie intégrante du scénario et de l'évolution des personnages) qui aura donc des répercussions sur sa façon de nager et ses relations avec les autres personnages. En les réglant, les personnages parviendront ainsi petit à petit à reformer l'équipe de rêve qu'ils avaient lors de la primaire. Et c'est à peu près tout.

Free! est le pur anime feel good qui sent bon l'été. C'est frais, pas prise tête, avec des passages humoristiques et dramatiques très bien dosés et des histoires peut-être pas hyper complexes mais qui ont le mérite d'être attendrissantes et de vous donner envie de continuer pendant 12 épisodes malgré l'absence d'une réelle implication dans le scénario.
Cette saison 1 est donc une jolie intro qui permet de présenter l'univers et surtout ses personnages sous un jour ensoleillé.

Saison 2 :

Free! Eternal Summer

Free! Eternal Summer © Ôji Kôji 2014/ Kyoto Animation Co., Ltd 2014/ Iwatobi High School Swimming Club 2014 Tous droits réservés.

Après s'être finalement réconciliés avec Rin, Haruka et ses coéquipiers du club de natation continuent leur petit train de vie à l'école Iwatobi. Malheureusement ils peinent à trouver de nouveaux membres et redoubleront donc d'efforts pour pouvoir réaffronter le lycée Samezuka, d'autant plus qu'un nouveau membre talentueux les a rejoint : Sôsuke, un des anciens coéquipiers de Rin, connu pour être un des meilleurs nageurs du pays. Mais celui-ci ne semble pas cacher une certaine rancœur envers Haru. Qui est donc ce nouvel adversaire ?

Étonnamment, malgré le succès de la première saison, on ne peut pas dire que cette saison 2 ait réellement été attendue au tournant. Beaucoup diront que la saison 1 se suffisait à elle-même, l'annonce d'une saison 2 en inquiéta donc plus d'un bien qu'elle ait été accueillie avec un plaisir non-dissimulé, c'est vrai. Contrairement à ce que l'on aurait pu s'imaginer, cette suite providentielle n'adapte toujours pas le light novel original mais fait directement suite à la saison 1. L'occasion de retrouver nos 5 compères cette fois-ci plus unis que jamais et d'offrir un développement à ceux qui n'en avaient pas encore eu, tout en intégrant un nouveau rival.
La première partie de la saison sera là-encore très amusante avec ses divers gags pour recruter des membres, malheureusement le scénario sera tout aussi plat qu'avant si ce n'est plus. En effet, là où dans la première saison l'ombre de Rin planait pour faire avancer le scénario, ici celle de Sôsuke aura bien du mal à s'imposer, le garçon étant majoritairement froid et agressif sans réelle raison... (et restera au final difficilement appréciable en tant que personnage d'une manière globale) Je ne sais même pas quoi dire pour Nagisa dont l'arc tient en 1 seul pauvre épisode avec un scénar cliché tout aussi pauvre et bâclé... Quant à l'arc de Sôsuke, il aurait pu être pas mal si il n'arrivait pas si tardivement et si seulement le personnage était un peu plus sympathique. Quant à Haru... oui, il avait besoin d'un développement, on peut pas rester un poisson mort toute sa vie, mais pour moi c'était pas celui-là. J'aurai préféré qu'on lui fiche la paix et qu'il finisse par trouver sa voie naturellement, comme Makoto (qui possède de son côté un des meilleurs développement de cette saison). Rei reste malheureusement assez secondaire je dirai, de même pour Rin désormais même si il est appréciable de le voir enfin être lui-même (c'est-à-dire un pleurnicheur, mais c'est pour ça qu'on l'aime !), avec ses anciens coéquipiers comme avec ses nouveaux. Les personnages secondaires sont comme toujours assez survolés de leur côté mais toujours suffisamment attachants pour qu'on se souvienne d'eux en bien !

Ainsi une deuxième saison au final pas mauvaise mais pas indispensable non plus. Disons qu'au contraire de la saison 1 qui était simple mais avait su doser un peu tout avec une certaine habileté, celle-ci peine à faire avancer tous ses arcs de manière naturelle donnant souvent l'impression que des arcs sortent de nulle part ou que les problèmes rencontrés sont expédiés assez rapidement et je ne mentionne pas le développement discutable de certains personnages ! 
Bref, une saison sympathique car ça reste du Free! comme on l'aime mais qui est clairement un cran en-dessous de la première.

Film préquel : 

High☆Speed!
- Free! Starting Days -

High☆Speed! -Free! Starting Days- © Ôji Kôji 2015/ Kyoto Animation Co., Ltd 2015/ Iwatobi High School Swimming Club 2015 Tous droits réservés.

4 ans auparavant.
Haruka entre au collège. Trop affecté par le départ de Rin après leur victoire à la course de relais, Haru décide qu'il ne continuera pas la natation en club. Mais séparé de son ami d'enfance Makoto qui est dans une autre classe, il se retrouve seul. C'est alors qu'Asahi, un garçon de sa classe passionné de natation, l'invite rapidement à rejoindre le club de l'école avec lui. De son côté, Makoto est abordé par Natsuya, le capitaine du club en question. Voyant une bonne occasion de se retrouver et aussi quelque peu forcés par l'insistance de leurs camarades, Haruka et Makoto décident finalement de rejoindre le club de natation de leur collège. Mais la course en relai s'annonce compliquée, les autres membres ne semblant pas franchement motivés...

Après toutes ces années, voici enfin l'adaptation partielle du light novel qui a servi de base à l'anime, j'ai nommé High☆Speed!. Ici seul le tome 2 qui se passe au collège sera abordé. Nous retrouvons donc Haruka et Makoto entourés d'Asahi et Ikuya, deux nouveaux camarades eux aussi passionnés de natation, avec qui ils tenteront de former une nouvelle équipe pour la course de relais. Cependant, sans compter sur leur personnalité très différentes, chaque garçon aura des raisons personnelles qui l'empêchera de s'impliquer correctement dans le relais. Nous suivrons donc comme toujours l'évolution de la relation entre les quatre garçons et la façon dont ils parviendront finalement à devenir amis pour se donner à fond dans l'épreuve de relais du championnat.
On pouvait s'inquiéter de ne pas retrouver Nagisa, Rei et Rin dans ce nouveau projet Free! mais comme toujours, les nouveaux personnages introduits sont particulièrement efficaces et attachants (les scènes au primaire dans les première saison rendaient les garçons vraiment choupi et il en est de même avec les garçons au collège dans ce film) , le temps d'adaptation est donc quasi inexistant et on réussit à entrer dans ce nouveau décor très naturellement. Alors bien évidemment là encore il ne faudra pas s'attendre à un scénario de haut niveau, néanmoins les soucis de chaque personnages sont au final assez parlant pour nous attendrir en seulement 2h de film, ce qui est un pari déjà bien réussi ! Et puis on retiendra tout de même quelques petites scènes avec les autres personnages cités plus haut (même Sôsuke !) qui seront bien amenées et feront plaisir aux plus fans d'entre nous. Ce sera également l'occasion d'apprendre à connaître Kisumi qui faisait une brève apparition dans la saison 2 mais dont on ne savait au final pas grand chose de plus.

Au final le seul reproche que je trouverai à faire à ce Free! Starting Days serait peut-être son côté très gnangnan que la série appuie de plus en plus au fil des saisons. Cela passe un peu mieux ici car les gamins ne sont encore qu'au début du collège mais faut bien vous dire avant de commencer le film que ça va être 2h de bons sentiments où quasiment tout le cast va finir par chouiner à un moment ou à un autre. On aime ou non.

Malgré tout, High☆Speed! reste donc une très bonne préquelle qui permet de venir compléter naturellement l'histoire d'Haru et ses amis à travers l'histoire originale qui a inspiré le début de la franchise désormais emblématique.

Film 1 & 2 (récap) : 

Free! Timeless Medley

En 2017, Free! a eu droit à deux films récapitulatifs couvrant les saison 1 et 2 de l'anime.
Le premier film Timeless Medley - Lien (Timeless Medley - Kizuna) retrace l'histoire du club d'Iwatobi, c'est à dire nos 4 héros principaux, dont Haru.
Le second film Timeless Medley - Promesse (Timeless Medley - Yakusoku) retrace l'histoire du club rival de Samezuka, le club de Rin et Sôsuke entre autre.

Comme toujours, il est assez difficile de savoir si ces films récapitulatifs sont adressés au fan aguerri ou au simple nouveau venu. En effet, si les deux films retracent plutôt bien l'histoire globale, le montage de l'histoire qui n'est pas forcément fait dans l'ordre chronologique (préférant le faire avancer selon des thématiques comme les passages de l'enfance des héros, le recrutement des nouveaux membres ou le choix de leur carrière après le lycée), restera quand même assez flou pour celui qui n'a pas vu l'anime, cela n'étant pas arrangé par le découpage des deux films qui séparent les deux équipes principales que nous suivons. Le scénario n'étant pas hyper complexe, l'histoire générale reste malgré tout facilement compréhensible pour le néophyte mais l'évolution de la relation entre les personnages en pâtit un peu, or c'est surtout ça qui est important dans Free! à la base...
On notera tout de même quelques rares scènes inédites (principalement en introduction et en conclusion des deux films) qui elles en revanche valent le coup puisqu'elles viennent soit étoffer l'évolution des personnages, soit introduire ce qu'il se passera dans la suite de la franchise. De bons ajouts mais qu'il est dommage de ne pas voir directement inclus dans la série animée au final.

Ces deux films récapitulatifs, en dehors de leurs scènes inédites, ne seront donc comme trop souvent que des films fonction, permettant de faire patienter le fan entre deux saisons et de financer les futurs projets en ajoutant deux trois scènes qu'on ne retrouve pas dans l'anime pour faire venir le chaland au cinéma. Mais pour celui qui souhaite réellement démarrer l'aventure Free!, je ne peux que lui conseiller de se tourner vers l'anime original qui traite mieux son sujet.

Film 3 : 

Free! Take Your Marks

Le lycée est terminé pour Haruka et Makoto qui partent étudier à Tokyo.
De leur côté, Rei et Nagisa font de leur mieux pour recruter de nouveaux membres pour perpétuer le club de natation d'Iwatobi.
Rin quant à lui prépare son départ chez les professionnels en Australie.
Si chacun part dans une direction différente, tous ont le même objectif : s'entraîner à fond pour pouvoir se retrouver en compétition et nager à nouveau ensemble un jour !

C'est encore avec un nouveau film que continue Free!, mais ici nous nous retrouvons directement après la saison 2. Et surtout, le film sera cette fois-ci découpé en 4 mini histoires centrées tour à tour sur un des groupes de personnages :

"Choix du Destin !" sera centrée sur la recherche d'appartement d'Haru et Makoto en vue de leur déménagement à Tokyo. Il est intéressant de voir ces deux personnages réunis et surtout dans un cadre hors lycée. Un nouveau petit personnage très mignon fera également son apparition dans cette histoire. On espère le revoir !

"Décontraction aux Sources Chaudes !" se concentre sur les membres restants de l'équipe de Samezuka qui chercheront un cadeau pour leurs senpais. Se faisant, ils rencontreront par hasard les garçons qui seront leurs nouveaux rivaux ! Un épisode très amusant où l'on peut profiter des personnages plus secondaires pour une fois.

"Le Papillon Unifié" est centré sur le club d'Iwatobi qui cherche de nouveaux membres. Comme à l'accoutumée, Nagisa, Rei et Gô cherchent à marquer les esprits afin de se démarquer lors de la journée de présentation des différents clubs. Ils décident pour cela de tourner un court métrage. Bon j'avoue ne pas trop comprendre le rapport entre le fait de tourner un film et la série Free! mais pourquoi pas, ça a le mérite d'être original et d'offrir des scènes plutôt rigolotes. Mais j'aurai préféré voir un peu plus d'évolution niveau scénario du côté du club d'Iwatobi qui semble un peu ramer désormais.

"Le Bleu Éternel des Jours à Venir" se concentre sur tous les personnages qui cherchent à organiser un pot de départ surprise pour Rin qui retourne en Australie. Où comme vous vous en doutez, ça part en live total. L'histoire est une série de gags et de quiproquos savamment orchestrés qui ne serviront strictement à rien mais ne manqueront pas de vous faire mourir de rire. Néanmoins l'épisode se permet également d'introduire rapidement les futurs personnages de la saison 3 qui ne sont autre qu'Asahi et Ikuya de High☆Speed!.

Ainsi ce nouveau film aura plus des allures de série d'OAV que d'une réelle suite ou transition à la saga. Néanmoins l'animation et la musique sont toujours autant au top et l'ambiance Free! reste toujours aussi agréable et appréciable à retrouver. Il est juste dommage que les nouveaux personnages ou tout simplement la future intrigue pour la suite soient au final si peu mis en avant. Ainsi un film plutôt optionnel à réserver principalement aux fans les plus assidus.

Saison 3 

Free! Dive to the Future

Haruka et Makoto sont désormais à l'université. Dans son début de parcours pour devenir nageur professionnel, Haru retrouve dans sa nouvelle équipe son ancien coéquipier Asahi qui vise la même carrière que lui. Heureux de s'être retrouvés, ils sont encore plus excités lorsqu'ils découvrent que leur ancien ami Ikuya a lui aussi continué la compétition. Mais les retrouvailles seront difficiles, Ikuya semble avoir tiré un trait sur son passé et ses amis, bien décidé à ne se focaliser que sur sa carrière en natation.

Après plusieurs années d'attente et d'œuvres de transition, voici enfin la suite de la série ! Cette saison 3 entrera dans le vif du sujet en proposant une intrigue cette fois-ci plus mature et mélancolique, à l'image des personnages qui commencent à grandir et s'inquiéter pour leur avenir. La première partie se concentrera notamment sur notre groupe qui essaie de reprendre contact avec Ikuya, qui lui, semble rongé par les remords sans réussir à en parler. Et c'est bien dommage qu'il ne le fasse pas de lui-même car Tôno, le "meilleur ami" qu'ils lui ont collé, est assez ridicule lorsqu'il n'est pas carrément irritant en nous ressortant le coup du copain jaloux déjà vu dans les autres saisons (sauf que lui fait ça de manière totalement gratuite !). Ainsi la première partie est assez planplan, car même si l'évolution d'Ikuya reste touchante, il agira peu par lui-même et le fait qu'il ne croise pas nos héros n'aide pas à proposer de réelle avancée dans l'histoire qui a tendance à stagner, se contentant d'introduire moult nouveaux personnages à l'intérêt assez limité (bien que comme toujours, ils parviennent à être cool et attachant), quand ça ne fait pas carrément une impression de redite avec les anciennes saisons.
La seconde partie de la saison reviendra elle sur une intrigue un peu plus classique. On y retrouve Haru, Rin ou Makoto devant faire face à leur futur. Il en va de même du côté de Nagisa et Rei qui feront leur toute dernière course avant la fin du lycée. Si Rei possède un super développement, on sent que les scénaristes peinent depuis déjà un moment sur le reste du club d'Iwatobi qui devient assez anecdotique sans ses deux héros emblématiques, c'est principalement dommageable pour Nagisa qui aura vraiment eu un traitement bâclé comparé à tous ses camarades. L'équipe de Samezuka s'en sort mieux, que ce soit du côté de Sôsuke ou Ai et Momotarô (Momo) qui sont plutôt bien amenés dans l'ensemble bien qu'ils commencent à être compliqué de développer tout le monde équitablement. On appréciera également les quelques personnages plus secondaires comme le grand frère de Momotarô ou l'ancien capitaine Natsuya qu'on ne s'attendaient pas forcément à revoir ici. 

Mais surtout, pour moi le plus important dans cette saison est que la fin de l'anime commence à toucher du doigt le problème que j'avais avec le choix de développement d'Haru dans la saison 2 : La compétition pro, c'est un monde qui ne pardonne pas et qui demande des sacrifices énormes. Pour moi il n'a rien à faire dans ce milieu, alors à voir ce qu'il décidera au final car ça ne me semble pas gagné pour lui, aussi doué soit-il...
Ainsi on sera assez frustré par la fin de cette saison qui n'en est pas une puisqu'il faudra obligatoirement aller voir les deux films suivants (qui ont été annoncés comme étant la conclusion de la saga !) pour savoir ce qu'il adviendra enfin de l'avenir de tous nos héros préférés.

Dernière ligne droite pour Free! qu'on attend avec impatience !

Film 4 (récap)

Free! Road to the World
- Rêve -

Free! Road to the World -Yume- © Ôji Kôji 2019/ Kyoto Animation Co., Ltd 2019/ Iwatobi High School Swimming Club 2019 Tous droits réservés.

Avant de plonger vers sa course finale, la franchise aura droit à un nouveau film récapitulatif de la saison 3 sorti en 2019.

Là encore il est à noter que le film s'adressera avant tout aux fans connaissant déjà la série. La première partie de la saison avec l'arc d'Ikuya est vite remontrée de manière sporadique à travers divers flashbacks mais rien de plus. Ainsi le film démarre directement sur la seconde partie qui concerne le futur de nos héros. En effet, le film "récapitulatif" sera loin de n'être qu'un simple film commercial cette fois-ci car celui-ci viendra tout bonnement et simplement développer ce qu'il n'avait pas eu le temps dans l'anime de base, une sorte de compilation de "scènes coupées" de la saison en gros. Il se concentrera notamment sur le club d'Iwatobi avec Rei et Nagisa qui avaient été pas mal écartés de la saison et dont l'histoire se passait plus en arrière plan. De plus, de nombreuses ellipses seront comblées en y faisant suivre directement des scènes inédites qui permettent la rencontre ou l'introspection des divers personnages, rendant leur évolution plus naturelle et certaines prises de conscience moins abruptes.
La fin du film se permettra également de présenter un peu plus en détail les nouveaux rivaux Kinjô et Albert (Al) qui sont d'un coup bien plus intrigants !

Un film qui se révèle donc limite indispensable, il est d'ailleurs assez dommage qu'une seconde version de l'anime comprenant toutes ces scènes inédites n'aient pas vu le jour par la suite...

Film 5 & 6 

Free! The Final Stroke

The Final Stroke est comme son nom l'indique la conclusion de la franchise. 
Il s'agit de 2 films séquel, la partie 1 est sortie en 2021 et la partie 2 en 2022.
Les Blu-rays n'étant pas encore disponibles à l'heure actuelle, je reviendrais dessus une fois que ces films seront disponibles au visionnage.

En tout cas j'a hâte de retrouver nos nageurs pour un dernier plongeon probablement tout en émotion !

Un relais fluide

Free! © Ôji Kôji 2013/ Kyoto Animation Co., Ltd 2013/ Iwatobi High School Swimming Club 2013/ Duotaku no Sora 2022 Tous droits réservés.

Free! est donc une très longue saga. Néanmoins il est assez agréable de voir qu'elle ne subira pas de changements majeurs d'une saison à l'autre.

En effet, le staff restera quasiment inchangé. Nous retrouverons toujours NISHIYA Futoshi au chara design qui sera d'ailleurs très agréable (et je ne parle pas que des abdos saillants !), le tout avec le savoir faire de Kyoto Animation qu'on ne présente plus. Si la saison 1 peut sembler visuellement assez classique de nos jours, il faut savoir qu'à l'époque son niveau d'animation était vraiment au-dessus du lot. Un soin tout particulier est apporté à l'eau notamment qui semble plus vraie que nature, avec l'aide notamment de nombreux bruitages très naturels. Dans tous les cas, l'animation n'ira qu'en s'améliorant au fil des saisons, en faisant de nos jours un anime extrêmement beau et travaillé malgré son apparente simplicité. Les décors ne sont pas en reste avec un beau cadre estival qui fait que l'on se sent tout de suite en vacances. L'OST de KATÔ Tatsuya quant à lui saura se faire discret tout en étant très agréable, assez rêveur, rappelant un peu les fonds sous-marins. Quant aux génériques, les Openings seront interprétés par le populaire groupe de J-rock OLDCODEX (dont le chanteur est aussi le seiyuu de Makoto). Des Openings hyper cools dans l'ensemble mais tout de même un peu trop "violents" pour ce que raconte Free! de mon point de vue mais ça n'empêchera pas les chansons d'être une tuerie (j'aime beaucoup la version animée de "Rage on!" avec les seiyuus qui chantent dans l'intro !). Les Endings quant à eux sont interprétés par le groupe STYLE FIVE qui regroupe les 5 seiyuus des héros principaux. Cette fois-ci on est dans une ambiance J-pop/Anison qui correspond plus au titre, même si on se demande toujours ce qu'on bien pu fumer les réalisateurs avec ces images wtf à chaque fois. Un petit mot rapide sur la VF proposée par All the Anime qui, sans être extraordinaire, fait le taf on va dire, même si j'avoue être plus convaincue sur certains personnages que d'autres (Haru est un peu trop expressif à mon goût par exemple).

Free! © Ôji Kôji 2013/ Kyoto Animation Co., Ltd 2013/ Iwatobi High School Swimming Club 2013/ Duotaku no Sora 2022 Tous droits réservés.

Concernant la narration, Free! ne changera pas des autres slice of life de la saison mais saura parfaitement trouver la bonne balance. L'humour légèrement loufoque y est très présent et toujours amusant, les personnages tous attachants et bien travaillés également, et le drame est dosé de manière simple mais efficace, même si on peut lui reprocher de partir un peu trop souvent dans les bons sentiments et la bromance à outrance. En parlant de bromance, qu'en est-il donc de ce qui a fait une partie du succès de la franchise, je parle bien de l'inévitable fanservice ?

Alors qu'on se mette bien d'accord, du fanservice, il y en a très clairement. Est-ce que ça fait de Free! un énième produit marketing réservés aux groupies ? La réponse est non !
Vous verrez évidemment des pectoraux à chaque épisode, des mecs sexy qui sortent de l'eau tout trempés, des lycéens qui ressemblent tous à des top modèles, des garçons blessés qui ne parviennent pas à refermer la cicatrice de leur kokoro et qui pleurent pour leurs amis qui leurs sont si chers, et surtout, SURTOUT, du pseudo shônen ai qui n'en est au final pas vraiment. Oui, Free! sera très clairement un anime principalement dirigé à un public féminin, néanmoins les scènes de torses mouillés ne seront jamais appuyées et voyeuristes ni malvenues, et les fameux shippings n'existeront que pour le fan qui voudra bien le voir ainsi. Je ne vais pas vous dire que les relations entre les garçons sont particulièrement saines ou réalistes au vu des perches tendues par les réalisateurs par-ci par-là mais officiellement, aucun d'eux n'est rien de plus qu'un bon copain et ça s'arrête là. Vous pouvez donc y voir ce que vous voulez, c'est vous qui choisissez.

Free! © Ôji Kôji 2013/ Kyoto Animation Co., Ltd 2013/ Iwatobi High School Swimming Club 2013/ Duotaku no Sora 2022 Tous droits réservés.

Et c'est peut-être pour ça que Free! a si bien marché. Parce que justement il ne s'adresse pas qu'à un public exclusif et qu'en dehors de cet aspect commercial, il est aussi avant tout un très bon anime school life que n'importe qui peut apprécier à sa juste valeur. Moi-même je n'ai pas franchement d'affect pour la série à la base, et encore moins pour les "couples" qui sont le dernier de mes soucis, à vrai dire je trouve même au final l'anime assez classique et planplan en global, mais bizarrement j'y reviens presque toujours, car revoir Free! est toujours une expérience super agréable qui me fait passer un bon moment.

Le slice of life pour fujoshi ?

Free! est donc un anime qu'il serait bon de ne pas juger sur les apparences.

Je ne vais pas vous dire que c'est l'anime slice of life de la décennie, encore moins l'anime de l'année pour les fans de sport et de natation, et surtout pas l'anime idéal pour fujoshi en manque de bishônen vu que ce n'est au final pas réellement son propos, mais il a ce je ne sais quoi qui le rend si charmant et attachant à la fois.
Je dirai donc simplement qu'il s'agit du parfait anime estival qui vous permettra de vous aérer l'esprit après une chaude journée ensoleillée où on ne dirait pas non à un petit plongeon avec nos 5 beaux héros. 

Points Positifs Points Négatifs
 Un anime très agréable avec des personnages attachants qui évoluent bien  Conserve un côté très drama et fleur bleue de plus en plus appuyé
 Une narration bien dosée et une animation très propre  Un schéma qui commence à se répéter au fil des saisons
 Le fanservice bien dosé et jamais gratuit  Un côté shônen ai pour fujoshi qui reste présent
Free! © Ôji Kôji 2013/ Kyoto Animation Co., Ltd 2013/ Iwatobi High School Swimming Club 2013/ Duotaku no Sora 2022 Tous droits réservés.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article