Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Duotaku no Sora

Danganronpa 3: The End of Kibôgamine Gakuen

C'est ton Espoir qui a tout déclenché.

Munakata Kyôsuke

Danganronpa 3: The End of Hope's Peak High School © Lerche 2016/ Spike Chunsoft Co., Ltd. 2016-2022/ Crunchyroll 2016 Tous droits réservés.

Danganronpa 3: The End of Hope's Peak High School © Lerche 2016/ Spike Chunsoft Co., Ltd. 2016-2022/ Crunchyroll 2016 Tous droits réservés.

Noms alternatifs :
Danganronpa 3: Futur / Danganronpa 3: The End of Hope's Peak Academy - Future Arc
Danganronpa 3: Désespoir / Danganronpa 3: The End of Hope's Peak Academy - Despair Arc
Danganronpa 3: Espoir / Danganronpa 3: The End of Hope's Peak Academy - Hope Arc

Genres :
Battle Royale/ École/ Thriller/ Tranche de Vie
Œuvre originale :
"Danganronpa" (Jeux vidéos) de Spike Chunsoft
Studio d'animation :
Lerche
Date de diffusion : 

Été 2016
Épisodes :

2 saisons (1x12 + 1x11) + 1 SP
Diffuseur en France :
Wakanim

Danganronpa 1.2 Reload © Spike Chunsoft Co., Ltd 2013-2022 Tous droits réservés.

Danganronpa 3 est donc la suite et fin de la série de jeux vidéos Danganronpa de Spike Chunsoft et changera donc de format pour offrir une conclusion sous forme d'anime quatres longues années plus tard (sachant que le premier jeu avait lui aussi eu droit à son adaptation en anime mais ce ne fut pas le cas pour le deuxième jeu en revanche).

Danganronpa 3 se divisera en trois séries animées : 
Arc Futur qui suit les protagonistes du premier jeu et qui reprend là où l'histoire s'est arrêtée.
Arc Désespoir qui suit les protagonistes du deuxième jeu et nous replonge dans les événements qui se sont déroulés avant les jeux.
Arc Espoir, un épisode spécial qui vient conclure toute l'histoire avec tous les personnages.

La particularité de ces trois séries est qu'elles forment un tout. En effet, les histoires de Futur et Désespoir se recoupent au fil des épisodes, il est donc conseillé de regarder l'anime dans l'ordre de diffusion télévisée, à savoir : Futur épisode 1, Désespoir épisode 1, Futur épisode 2, Désespoir épisode 2 et ainsi de suite jusqu'au final où vous pourrez regarder l'épisode conclusif Espoir.

Mais cette conclusion pour le moins atypique tient-elle donc ses promesses ?

Arc Futur

Danganronpa 3: The End of Hope's Peak High School © Lerche 2016/ Spike Chunsoft Co., Ltd. 2016-2022/ Crunchyroll 2016 Tous droits réservés.

Après avoir trahi la Fondation du Futur (une organisation résistante créée durant La Tragédie), Naegi est en état d'arrestation et se rend donc dans les locaux des grands directeurs pour être jugé.
Mais tout à coup, toutes les entrées du bâtiment se retrouvent bloquées et Monokuma apparaît sur l'un des moniteurs. Il explique alors que les 16 personnes présentes dans le bâtiment devront s'entretuer devant le monde entier mais cette fois d'une façon légèrement différente puisque que chacun possèdera une action interdite venant les handicaper et qu'il n'y aura qu'un seul et même tueur qui sévira chaque nuit. Les 16 participants ne s'étant jamais réellement fait confiance, le doute s'installera rapidement dans le groupe...

 

Nous retrouvons donc un survival game dans la même veine que les jeux mais cette fois-ci avec des règles différentes qui sont plutôt cools, ce qui permet de ne pas être répétitif et surtout, l'anime ayant bien compris qu'en 12 épisodes il était impossible de développer l'histoire correctement, a eu la bonne idée de n'insérer qu'un seul et unique meurtrier à débusquer. Cette suite et fin paraît donc très prometteuse, d'autant plus que cette fois-ci, les différents personnages se connaissent et ont déjà de bonnes raisons de douter des autres.
Sauf que ça ne fonctionne pas.
La raison ? Les scénaristes qui ont décidé de bifurquer à 180° de l'intrigue initiale !

Si le survival game a bien été introduit dans ce scénario inédit, les personnages n'en auront au final strictement rien à faire, préférant profiter de cette "chance" inopinée pour régler leurs petites rancœurs personnelles et pouvoir enfin s'entretuer en toute légalité au lieu d'enquêter pour rechercher qui est le traître. L'anime tourne donc rapidement en banale battle royale mélangée à un espèce de shônen de baston. On est bien loin du jeu d'enquête...
De plus, comme il s'agit de Danganronpa, je ne m'arrête pas trop sur certains trucs un peu tirés par les cheveux habituellement mais là, soyons honnête, le déroulement de l'histoire est juste bien naze. Les personnages ont des motifs totalement débiles, leurs actions n'ont parfois aucune once de logique, et on a l'impression qu'en dehors des héros originaux du jeu, pas un seul des personnages ne réfléchit deux secondes à ce qu'il se passe autour de lui. Le scénario, sans être d'une qualité incroyable, reste assez plaisant bien qu'il y ait quand même pas mal de choses que l'on sente venir, mais malheureusement les quelques rares bonnes idées sont, comme à peu près tout le reste, généralement mal amenées (soit parce que le tout est trop rushé à cause du format trop court de l'anime, soit parce que les personnages ont des réactions totalement à l'Ouest), rendant cette suite encore une fois assez peu crédible.

Enfin, vous l'aurez compris, ce n'est pas tant le scénario le problème dans cet anime mais bien les nouveaux personnages. Mais si vous savez la "Fondation du Futur", les grands sauveurs de l'Humanité qui combattent l'horrible Désespoir. Ces adultes, anciens étudiants à l'Académie du Sommet de l'Espoir, qui ont eu toutes ces années pour réfléchir à comment sauver le monde et qui décident... de faire exécuter Naegi leur ultime espoir, de sauter à pieds joints dans le jeu de Monokuma, et de tuer leurs camarades de manière totalement gratuite devant le Monde qu'ils se sont donnés pour mission de sauver. Nan mais je vous assure, je ne sais même pas quoi dire de pertinent sur ces espèces de guignols qui se targuent d'être les salvateurs œuvrant pour le futur de l'Humanité. Même leurs talents ne rimeront à rien, on a entre autre la Pharmacienne Ultime qui arrive à se transformer en Hulk en prenant un Doliprane, le Boxeur Ultime qui se fait mettre à terre par des lycéens, ou encore le Délégué de Classe Ultime qui décide direct de partir en vendetta armé de son Zanpakutô des ténèbres (je vous jure, y'en a qui ont raté leur vocation). Bref, des talents qui quand ils ne sont pas totalement inutiles deviennent juste carrément improbables. Oh et vous vous demandez sûrement pourquoi je ne vous les présente pas un à un comme dans mes autres critiques de la licence ? Eh bien tout simplement car vous vous rendrez rapidement compte que vous vous fichez éperdument de savoir qui va survivre ou qui va mourir, pour la simple et bonne raison qu'on ne vous laissera même pas le temps de vous attacher à eux tant on passe vite sur leur mort (enfin, quand ce ne sont pas leurs réactions totalement stupides ou leur background juste moisis qui vous les rendront antipathiques au possible).
Il n'y aura de plus pas grand chose à dire sur les héros du jeu de base étant donné qu'ils seront égaux à eux-mêmes, mais on les remerciera au moins d'avoir laissé leur cerveau branché contrairement à certains (ah et Monokuma vous l'oubliez, il ne fait que des caméos).
Bref, des anciens héros qu'on prend plaisir à retrouver mais qui n'apporteront pas grand chose de plus et une flopée de nouveaux personnages qui clairement ne sont là que pour remplir leur fonction de chair à canon (je n'ai même pas réussi à trouver d'image officielle d'eux pour cette critique, c'est vous dire leur importance dans la licence !).

Et chair à canon me semble bel et bien être le terme adéquat. Car rappelons un petit peu ce qu'est Danganronpa. À la base, le jeu Danganronpa est effectivement un survival game mais qui se démarque justement par le fait de prendre à revers les codes du survival game. C'est à dire qu'il est un jeu d'enquête avant d'être un jeu d'action, qu'il privilégie la réflexion sur l'horreur, et a d'ailleurs la particularité d'être un jeu aux dialogues et aux personnages totalement décalés et aux meurtres sans scènes réellement gores avec du sang rose fluo au lieu de rouge par exemple. Danganronpa n'est donc pas un jeu "violent" si je puis dire.
Qu'a décidé de faire Danganronpa 3: Futur avec cette base ? Eh bien de s'en contrefiche pour repartir sur votre survival classique de base. Car oui, si les jeux Danganronpa pouvaient convenir à des gens impressionnables, ce ne sera clairement pas le cas ici de l'Arc Futur qui fait perdre des litres d'hémoglobine à chaque personnage dès qu'il s'écorche le doigt, qui cherche à rendre ça le plus impressionnant possible en transformant leur talent en super-pouvoir (avec l'aura de Super Saiyan en prime) et qui bien sûr, pour l'occasion, a remis du sang biiien rouge pour montrer comme c'est GOOORE. L'humour ? On n'a pas le temps pour ça, faut sauver le monde là. L'enquête ? On n'a pas le temps pour ça, on va tous mourir donc autant en profiter pour tuer son pire ennemi quoi. La réflexion ? On n'a pas le temps pour ça, faut que ça saiiiiigne !

Malheureusement, comme vous avez du le comprendre, je n'ai vraiment pas adhéré à cette saison finale, tout simplement car pour moi, ce n'est plus du Danganronpa.
Le contexte du survival game ne sert absolument à rien, le côté enquête du jeu n'existe pour ainsi dire plus du tout (étant donné que Kirigiri est la seule parmi les 16 protagonistes à se donner la peine de chercher des indices...), et le second degré qui a fait le succès de la licence est devenu inexistant, sans parler de l'aspect gore qui a été vraiment accentué et des pseudo super-pouvoirs des personnages qui n'ont absolument rien à faire dans cet univers... (alors oui, certains talent étaient exagérés dans les jeux également, mais jamais ça n'a atteint ce niveau.) Vous rajoutez à tout ça un scénario "ça se regarde" et des personnages inintéressants aux backgrounds et motivations mal amenées voir complètement pourries et on se retrouve face à une espèce de mauvais shônen pseudo-gore qui ne se contente plus que d'emprunter le nom de la licence dont il est censé être la conclusion tant attendue...

Bref, si je dois parler en toute subjectivité, cette saison est pour moi à la fois un échec en plus d'être probablement une de mes plus grosses déception de ces dernières années. C'est d'autant plus dommage quand on voit le premier épisode qui faisait bien suite au jeu original et annonçait du lourd, malheureusement les épisodes suivants se sont embourbés crescendo dans le survival game gore de bas étage que l'on retrouve à chaque nouvelle saison et qu'on a aussitôt vu aussitôt oublié. Cela plaira aux fans du genre à n'en point douter car on a eu vu pire pour d'autres animes similaires, mais je doute toujours que ceux qui ont aimé le jeu de base y voient une belle conclusion...


Cependant, comme dit plus haut, cet arc Futur n'est donc qu'une partie de cette conclusion. L'autre partie a-t-elle fait mieux de son côté ? 

Arc Désespoir

Yukizome Chisa, une ancienne élève de l'Académie du Sommet de l'Espoir, devient professeure remplaçante de la 77e Promotion. Tout se passe pour le mieux jusqu'au jour où d'étranges incidents commencent à se produire à l'Académie. Yukizome va enquêter afin de protéger ses élèves.
C'est de cette histoire que partira La Tragédie.

Danganronpa 3: Désespoir nous replonge donc dans le passé en suivant le quotidien de la 77e Promotion (soit les héros du deuxième jeu) qui apprendra à devenir une classe unie au contact de leur nouvelle professeure Mlle Yukizome, jusqu'au jour où un incident grave lié à l'un des élèves de la classe arrive dans l'Académie.
Après avoir joué au jeu et en connaissant un peu l'histoire des personnages, on peut penser que c'est de cet incident que va partir toute l'histoire qui mènera nos héros à leur futur... mais en fait pas du tout. En effet, l'incident est presque aussitôt mis de côté et l'anime se poursuivra en slice of life jusqu'à environ la moitié de la saison. Si cette partie se révèlera assez classique voire oubliable, elle n'en sera pas moins sympathique et parfois même drôlissime (dans des proportions assez délirantes d'ailleurs) pour peu qu'on soit attaché aux personnages qu'on apprécie découvrir dans un quotidien plus "ordinaire".
Ainsi ce n'est qu'aux alentours de l'épisode 6 que le véritable scénario se mettra en place. Le problème, c'est qu'à partir de là, il se détournera totalement de nos héros pour se concentrer sur leur professeure, ce qui est plutôt décevant pour les fans qui ont longtemps attendu de revoir le passé des héros. Mais soit, Mlle Yukizome n'en est pas moins intéressante, mais qu'en est-il donc de son histoire ? Ma foiiii, clairement ce n'est pas pire que l'Arc Futur, mais clairement ce n'est pas aussi bien que le scénario promis par les jeux non plus. Là encore on se retrouve avec un scénario assez peu recherché, avec beaucoup de passages capillotractés par ailleurs, et la fin qui a mené les héros à leur destin est... meh. Enfin, c'est assez émouvant comme histoire mais en dehors de l'aspect affectif, clairement le final tombe un peu comme un cheveux sur la soupe et nous laisse encore une fois avec cette impression de rush du au peu d'épisodes dont dispose l'anime.

Heureusement les quelques personnages de la Fondation du Futur qu'on retrouve ici ont un peu plus de neurones (même si on est encore loin du niveau des gamins dans les jeux hein) et sont un peu mieux développés mais ils restent malgré tout très clichés et enfermés dans leur rôle. Ainsi on ne verra pas de grande évolution pour eux et il en sera de même pour les héros du deuxième jeu que l'on retrouve -avec joie, certes- ici puisque leur évolution est faite de manière très brusque et n'arrive que dans le dernier épisode donc il n'y a pas grand chose à découvrir de plus sur eux, hormis peut-être sur les deux personnages centraux du groupe.

Bon on est loin de la catastrophe de Danganronpa 3: Futur ici, mais de là à dire que Danganronpa 3: Désespoir est le préquel dont on avait tous rêvé, il y a quand même un monde. L'anime se révèle sympathique, un peu simpliste, pas dérangeant. On retrouve même le sang rose fluo ! Par contre clairement le côté gore y est à nouveau plus que présent, personnellement j'ai toujours du mal à y voir un réel intérêt (là où dans Futur ça pouvait au moins se justifier par l'aspect survival qui est donc totalement absent ici).


Mais pas si vite, il reste encore un dernier épisode pour venir rattraper le tout ! Cet épisode spécial viendra-t-il enfin combler nos attentes ?

Arc Espoir

Danganronpa 3: The End of Hope's Peak High School © Lerche 2016/ Spike Chunsoft Co., Ltd. 2016-2022 Tous droits réservés.

Naegi et ses amis ont-ils survécus à cette ultime Tuerie ?
Qu'est-il advenu de la 77e Promotion ?
L'Espoir a-t-il enfin pu terrasser le Désespoir ?

 

Danganronpa 3: Espoir est donc le dernier épisode commun aux saisons Futur et Désespoir qui vient définitivement conclure l'arc de L'Académie du Sommet de l'Espoir de la licence.

Et il n'y a qu'un seul mot pour définir cet épisode spécial : fan service.
Mais c'est du fan service qui fait plaiz' !

En effet, vous y verrez absolument TOUT ce que vous attendiez... et plus encore !! Tous vos héros seront réunis dans cet ultime épisode pour le meilleur du meilleur, chacun ayant droit à son moment de gloire et à sa scène super classe. Vous retrouverez l'humour barré de la licence, des combats badass et les personnages que vous aimez au meilleur de leur forme et qui trouveront chacun leur conclusion. La fin de l'histoire est d'ailleurs plutôt bien trouvée, simple mais efficace sans en faire trop, tout en restant émouvante (même si encore une fois on repassera sur certaines justifications totalement wtf mais au vu de tout le reste, on n'est plus à ça près).

Ainsi l'arc Espoir porte bien son nom. Après deux saisons assez peu engageantes, celui-ci vient enfin redonner un peu ses lettres de noblesse à la licence et surtout à sa conclusion. Ça ne sera pas le truc fantastique qu'on s'était imaginé mais on saura quand même y voir les bons côtés. Bref un dernier épisode final qui caresse clairement le fanboy dans le sens du poil mais qui au final fait plaisir car il fait ça bien. On est bien content !

Une réalisation double

Danganronpa 3:The End of Kibôgamine Gakuen © Lerche 2016/ Spike Chunsoft Co., Ltd. 2016-2022/ Duotaku no Sora 2022 Tous droits réservés.

Si l'on a pu s'attarder sur le scénario pas toujours très réussi de cet anime, qu'en est-il du côté de la réalisation ?

 

Danganronpa 3:The End of Kibôgamine Gakuen © Lerche 2016/ Spike Chunsoft Co., Ltd. 2016-2022/ Duotaku no Sora 2022 Tous droits réservés.

Revenons d'abord sur le concept des saisons qui se recoupent et comment cela fonctionne. Déjà notons que Futur et Désespoir peuvent très bien se regarder seuls puisque leur intrigue principale sera différente. Seulement, si vous suivez les deux à la fois, vous comprendrez simplement beaucoup mieux les relations entre les personnages et leurs réactions. Alors cela sera principalement vrai pour les personnages de la Fondation du Futur puisqu'en fait l'anime fonctionnera ainsi :
Episode Futur centré sur un fait passé ou sur un personnage > Episode Désespoir venant expliquer le fait en question ou bien le passé du personnage > Mort ou survie du personnage
En gros ça peut se résumer à cela. Ainsi si vous ne suivez que Futur, vous suivrez simplement le survival game. Et si vous ne suivez que Désespoir, vous suivrez l'enquête autour de l'incident qui se produit à l'Académie (généralement en lien avec des membres de la Fondation du Futur). Suivre les deux saisons n'est donc pas obligatoire pour comprendre l'intrigue principale de chacune d'elle, mais suivre les deux ensemble vous permet de mieux recouper les backgrounds des personnages et leurs relations avec les autres.
Concernant les héros issus des jeux vidéos de base comme Naegi ou Hinata (et tous les autres), sachez que l'anime ne s'adresse absolument pas aux nouveaux venus ! Si vous n'avez pas fait les jeux, l'anime n'est pas là pour vous les expliquer et part du principe que vous connaissez les personnages, le lore et les objectifs de l'histoire. C'est également la raison pour laquelle les héros que vous connaissez n'évolueront quasiment pas (étant donné que leur évolution s'est déjà faite dans les jeux). Aussi, si le nouveau venu peut comprendre l'histoire globale de chaque saison, il lui sera néanmoins difficile de s'y retrouver par rapport au lore de la série et aux objectifs des différents personnages, vous voilà prévenus.
Ainsi le concept est au final plutôt bien mené, il faut l'avouer. Malgré le changement d'ambiance et de personnages entre les deux saisons, on n'est jamais perdus et au contraire, on se rend compte qu'il est même bien plus appréciable de regarder les deux saisons ensemble au final.

 

Danganronpa 3:The End of Kibôgamine Gakuen © Lerche 2016/ Spike Chunsoft Co., Ltd. 2016-2022/ Duotaku no Sora 2022 Tous droits réservés.

Du côté de la réalisation, on notera (et on appréciera) que ça n'ait pas vraiment changé par rapport à l'adaptation en anime de Danganronpa 1 en 2013 par le même studio. C'est à dire qu'on sent qu'il n'y a pas énormément de moyens mis dans la série, comme souvent pour les adaptations de jeu vidéo. Ainsi vous retrouverez les défauts inhérents aux productions du genre : une animation limitée, des décors peu variés ou encore des dessins simplistes et peu détaillés. La mise en scène était parfois assez sympathique en revanche, notamment dans Futur ou bien avec les running gags ou sprites du jeu original repris dans l'anime, mais rien de réellement époustouflant. Les chara designs des nouveaux personnages par contre sont, comme pour le reste de la licence, très particuliers mais non moins réussis et toujours aussi variés ! On peut également saluer l'OST, pas forcément marquante mais tout de même assez bonne puisqu'elle reprend en partie les OST des jeux originaux qui sont supers. Mais pour moi le meilleur restera les différents génériques. Si Futur possède des génériques assez sombres et mélancoliques qui collent donc à l'image du survival, Désespoir, lui, propose des génériques plus calmes et mélodieux pour se rapprocher de l'ambiance school life de la saison. Et si ils sont très différents, tous sont d'une qualité exemplaire, c'est même pour moi la plus grosse réussite de Danganronpa 3. Les chansons sont juste super et collent super bien au ton de chaque saison et les images et la réalisation sont super bien fichues pour chaque générique !

 

Danganronpa 3:The End of Kibôgamine Gakuen © Lerche 2016/ Spike Chunsoft Co., Ltd. 2016-2022/ Duotaku no Sora 2022 Tous droits réservés.

En dehors de ça, l'anime ne raconte pas forcément grand chose mais possède un bon rythme malgré tout avec très peu de temps morts et des révélations constantes. Malheureusement cela est également du au format assez court de chaque saison qui doit se dépêcher de faire avancer l'histoire qui reste quand même assez dense à la base, et forcément ça finit par se ressentir sur le scénario global qui est quand même bien moins poussé que dans les jeux originaux et qui utilise beaucoup de raccourcis, ou plus simplement sur le développement de chaque personnage qui est bien souvent très limité et ne permet pas de nous faire nous attacher à eux.
Sinon comme dit plus haut cette "adaptation" souffre tout de même de plusieurs défauts majeurs si on la prend comme la suite de la licence Danganronpa. Pour Futur ça sera son côté bien trop sérieux et premier degré, l'ajout du gore pour faire du gore, et le genre du survival qui devient omniprésent au détriment de l'enquête. Pour Désespoir, ça sera son scénario tiré par les cheveux et pas franchement convaincant quant au passé des protagonistes, et son choix de se concentrer sur Yukizome plutôt que sur les héros du deuxième jeu.

Une conclusion Désespérante... avec une pointe d'Espoir.

Danganronpa 3: The End of Kibôgamine Gakuen © Lerche 2016/ Spike Chunsoft Co., Ltd. 2016/ Universal City Studios LLC 2016-2022/ Duotaku no Sora 2022 Tous droits réservés.

Danganronpa 3 est une conclusion. Bonne ou mauvaise, ça sera à chacun de juger selon ses attentes.

Pour ma part, si j'ai trouvé le scénario pas catastrophique mais bien trop simpliste, on ne peut pas en dire autant des nouveaux personnages introduits qui sont une honte comparés à tous les lycéens en détresse que l'on a connu dans les jeux et qui ont réussi à s'en sortir en se creusant les méninges et en se serrant les coudes, deux choses qui semblent totalement passer au-dessus de la tête des nouveaux protagonistes qui sont pourtant censés venir mettre un point final à toute cette histoire.

Je ne peux pas non plus dire que j'ai apprécié ce qu'ils ont fait de la licence ici en la transformant en vulgaire survival game/ school life de la saison, ce qui est disons-le assez désespérant au vu du potentiel premier de la licence. Danganronpa a un univers dense et un scénario pas forcément compliqué mais un minimum recherché, et surtout original ! Or l'originalité ici est pour ainsi dire inexistante, la série se contentant de trames classiques avec beaucoup de raccourcis pour espérer pouvoir caser maladroitement tout ce qu'il y a finir de développer sans réellement y parvenir. Forcément c'est un peu la douche froide après une conclusion que l'on a attendu si longtemps.

Néanmoins la toute fin de la série reste satisfaisante dans l'ensemble, les héros que l'on a suivi jusqu'ici connaissent tous une fin gratifiante et on a pu les voir au meilleur de leurs capacité au moins dans le dernier épisode de la saison. Comme quoi c'est bien vrai, il ne faut jamais perdre espoir !

Points Positifs Points Négatifs
 Le concept des 3 saisons qui se recoupent  La série ne s'adresse absolument pas aux nouveaux venus
 L'épisode Espoir  La perte d'identité de la licence à tous les niveaux
 Les anciens personnages au top de leur forme !  Les nouveaux personnages oubliables au possible
 La réalisation dans la même lignée que celle de la saison 1 avec de nombreux clins d'oeils au jeu  On sent toujours le manque de budget
 L'OST repris du jeu et les génériques mémorables  Le scénario abracadabrant et comportant de nombreux raccourcis

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article