Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Duotaku no Sora

Fullmetal Alchemist: Brotherhood

Un est tout. Tout n'est qu'un.

Fullmetal Alchemist: Brotherhood © Bones Inc. 2009-2010 Tous droits réservés.

Fullmetal Alchemist: Brotherhood © Bones Inc. 2009-2010 Tous droits réservés.

Noms alternatifs : 
Hagane no Renkinjutsushi BROTHERHOOD/ FMAB/ HagaRen
Genres :
Action/ Aventures/ Fantasy/ Thriller

Œuvre originale :
"Fullmetal Alchemist" (Manga) de ARAKAWA Hiromu
Studio d'animation :
Bones
Date de diffusion : 
Printemps 2009
Épisodes :
64 + 1 film (+ 4 SP + 16 SP)
Diffuseurs en France :
Virgin 17/ MCM/ Direct Star/ Netflix/ Dybex

Fullmetal Alchemist: Brotherhood est la seconde adaptation animée du shônen manga éponyme d'ARAKAWA Hiromu par le studio Bones. Ce nouvel anime sorti en 2011 se compose de 64 épisodes et est cette fois-ci une adaptation fidèle de l'histoire originale du début jusqu'à la fin.

L'alchimie est une science utilisée par de nombreuses personnes.
Les deux frères Edward et Alphonse Elric, rapidement pris de passion pour cet art, s'entraînent à l'alchimie depuis leur plus jeune âge.
Mais un jour leur mère décède et ils choisissent de défier la règle tabou : ils tentent une transmutation humaine afin de la ressusciter. Non seulement elle échoue, mais en plus Ed perd son bras et sa jambe tandis qu'Al perd son corps tout entier, son âme vivant désormais à l'intérieur d'une vieille armure.
Les deux frères décident alors de se reconstruire en partant en quête de la pierre philosophale, l'objet qui pourrait leur permettre de retrouver leurs membres perdus.

Un scénario parfaitement maîtrisé

Fullmetal Alchemist: Brotherhood © Bones Inc. 2009-2010 Tous droits réservés.

Nous reprenons donc les mêmes bases que celles du manga original ou de la première adaptation anime de 2003 avec la quête des frères Elric.

Si la première partie de l'anime (ep. 1-19) les emmènera de missions en missions pour le compte de l'armée afin de nous faire découvrir l'univers de l'œuvre et le fonctionnement de l'alchimie dans une ambiance assez sombre voire glauque (l'alchimie pouvant également apporter de grands malheur comme nos deux héros en ont fait l'expérience), la seconde  partie (ep. 20-43), elle, s'orientera vers du shônen plus classique et s'attardera davantage sur l'évolution des personnages qui devront apprendre à se débrouiller seuls face à des situations de crise, les frères Elric cherchant à démêler le vrai du faux parmi les découvertes grandioses qu'ils font en suivant la piste de la pierre philosophale. La troisième partie (ep. 44-64) est pour le coup l'affrontement final contre l'antagoniste principal et aussi celle qui viendra nous dévoiler les derniers secrets de l'histoire. Un combat final long mais jamais ennuyeux grâce à un scénario maîtrisé de A à Z et des personnages qui ne manquent pas d'intérêt.

Ainsi, si la première partie d'exposition de l'anime peut être assez difficile d'approche, non pas à cause de son scénario très bien géré et de ses révélations nombreuses mais surtout à cause de son ton parfois assez fataliste, la suite installe petit à petit un scénario d'une qualité insoupçonnée et enchaîne sans temps morts, les rebondissements étant très nombreux et le scénario parfaitement maîtrisé du début jusqu'à la conclusion très bien trouvée.

En bref, une œuvre à la qualité indéniable !

Une galerie de personnages de qualité

Fullmetal Alchemist: Brotherhood © Bones Inc. 2009-2010 Tous droits réservés.

Les personnages seront eux aussi très intéressants à suivre.

Nous avons les frères Elric avec Edward (Ed, l'Alchimiste Fullmetal), l'aîné intrépide au sale caractère mais qui ne manque pas de répartie et d'hardiesse. Alphonse (Al), son petit frère, est quant à lui plus doux et magnanime mais tout comme son frère, il est fidèle à ses valeurs et ne manque pas de répondant et de courage lorsqu'il s'agit de défendre les plus faibles.
Si les deux personnages sont déjà très accrocheurs individuellement, c'est surtout leur relation fraternelle qui les rendra si attachant, celle-ci étant dépeinte de manière extrêmement naturelle, les deux frères ayant une confiance mutuelle mais ne manquant pas de se chamailler (pour des broutilles ou non) de temps à autre comme le feraient une vraie famille. Un duo de héros qui fonctionne donc extrêmement bien !

Nous retrouverons également certains membres de l'armée tels le Colonel Roy Mustang (l'Alchimiste de Flamme), déterminé et impitoyable derrière sa nonchalance et son ton aimable, et ses compagnons d'armes aux personnalités variées mais complémentaires. N'oublions pas le boute-en-train et bienveillant Lieutenant Maes Hughes qui fera en quelque sorte office de mentor pour les frères Elric.
D'autres comme la famille Armstrong ou le Sous Lieutenant Ross et le Sergent Brosh viendront parfois aider les frères Elric dans leur quête et serviront à les faire avancer d'une manière ou d'une autre.

D'autres personnages, ennemis ou alliés, se retrouveront sur le chemin des Elric, tel l'impitoyable Scar qui a soif de vengeance pour son peuple décimé par l'armée, ou les énigmatiques Ling Yao et May Chang eux aussi à la recherche de la pierre philosophale pour devenir roi et reine de leur pays. On retiendra également l'ex-Commandant Kimblee (l'Alchimiste Écarlate), personnage énigmatique à la philosophie aussi intéressante que dissidente.

Et enfin nous aurons les antagonistes, les Homonculus, aux personnalités aussi diverses que variées mais surtout aux backgrounds tous bien développés, bien que cela arrive pas mal sur le tard et qu'ils restent assez énigmatiques pendant un long moment.

Et ce n'est ici qu'une infime partie de ce qui compose les personnages de Fullmetal Alchemist: Brotherhood, car tous autant qu'ils sont se révéleront marquant à plusieurs égards, que ce soit par leur histoire, leurs actions ou leur manière de vivre. Tous, même les plus anodins, apporteront quelque chose aux frères Elric et les aideront à avancer dans leur quête mais surtout à grandir et à se (re)construire. Ainsi aucun personnage n'est oubliable et tous ont le mérite d'être très différents les uns des autres, alliés comme ennemis. Une galerie de personnage assez époustouflante pour une œuvre qui saura s'en servir de manière intelligente.

L'oeuvre aux qualités multiples

Les qualités de Fullmetal Alchemist: Brotherhood ne s'arrêteront bien évidemment pas là, car on ne devient pas un anime culte juste avec ça.

Fullmetal Alchemist: Brotherhood © Bones Inc. 2009-2010/ Potatisgubben (Pinterest) 2022 Tous droits réservés.

Déjà parlons de l'aspect graphique. Si là encore le chara design repris du style assez singulier de l'auteure du manga pourra en rebuter certains (notamment pour ceux qui auront vu l'anime de 2003 qui offrait des visages moins en rondeur), l'aspect purement graphique était clairement dans le haut du panier pour l'époque (là où l'animation du premier anime souffrait parfois du format anime fleuve avec des graphismes pas toujours égaux d'un épisode à l'autre). Ici peu de jeux d'ombre (pour rester dans le style de l'auteure) néanmoins la mise en scène est diablement efficace et certains plans et séquences d'animation sont tout bonnement superbes pour l'époque, avec une 3D qui, sans forcément être du plus bel effet, restait néanmoins correcte et utilisée de manière intelligente et non intrusive. Ne parlons même pas de la qualité de l'OST, en particulier des génériques, tous plus bons les uns que les autres, vraiment y'en a pas un seul à jeter ! Petit bonus également pour la VF d'une qualité presque inégalée dans les productions japonaises à ce jour !

Outre donc cette amélioration bienvenue pour cette nouvelle adaptation animée, on retrouvera également tout ce qui fait la qualité intrinsèque du manga d'origine qui est donc un parfait mélange de shônen et de seinen. En effet, Fullmetal Alchemist se démarque rapidement par les thèmes qu'il traite. Déjà par son thème principal qui est l'alchimie, quelque chose d'encore assez peu vu dans l'univers du shônen, mais aussi par sa manière très réaliste voire terre à terre de présenter les choses. En effet, les frères Elric seront confrontés à la dure réalité de la vie dès leur plus jeune âge, et ça ne s'arrêtera pas. Tout au long de l'anime ils iront de déconvenues en déconvenues, que ce soit dans leur quête de la pierre, leur apprentissage de l'alchimie ou bien les expériences qu'ils vivront auprès des personnes qu'ils rencontreront. Cependant c'est cela qui fera d'eux ce qu'ils sont, tout comme leur passé qu'ils devront apprendre à accepter, à la dure si il le faut. Ainsi Fullmetal Alchemist possède une part philosophique non-négligeable que ce soit par rapport à la morale, à la religion, à Dieu lui-même ou plus simplement à la vie.

« Un est tout, tout n'est qu'un.»

Comprendront ceux qui pourront. Cependant il faut bien se dire que toute cette rhétorique ne sera jamais racontée de manière assommante puisque Fullmetal Alchemist: Brotherhood fait aussi la part belle aux affrontements explosifs entre alchimiste et autres bizarreries créées par celle-ci (tel Alphonse par exemple). En effet, comme tout bon shônen qui se respecte, les péripéties ne manquent pas et les frères Elric sont toujours en mouvement, et prompts à se jeter (souvent volontairement) dans la gueule du loup, occasionnant de nombreux combats badass où s'affronteront généralement plusieurs camps en même temps, loin des duels composé du héros et du monstre du jour à n'en plus finir de certains shônen à rallonge qui se reconnaîtront sûrement. De plus les frères Elric défendent eux aussi des valeurs propres aux shônen comme le dépassement de soi, le fait de ne pas se laisser dicter sa vie par son passé ou le destin, ou plus simplement le fait de croire en l'être humain et ainsi de ne pas tuer ses ennemis. Des valeurs fondamentales du genre shônen qui parviennent parfaitement à s'imbriquer dans le récit pourtant bien plus orienté seinen (on notera notamment l'absence de power up et de Nakama Power au profit de combats plus orienté technique).

Fullmetal Alchemist: Brotherhood © Bones Inc. 2009-2010 Tous droits réservés.

Pour terminer, revenons donc sur le scénario qui est, comme je l'ai dis plus haut, une prouesse d'écriture ! L'auteure a pensé à tout, du début jusqu'à la toute fin, dans les moindres détails. C'est bien simple, à la fin tout est expliqué, il n'y a aucun plot hole, aucun passage qui semble foncièrement illogique ou invraisemblable, et chacun des personnages trouve son développement et son rôle à jouer, peu importe son importance. De plus, bien que difficile à résumer de par ses nombreuses péripéties, l'histoire ne nous perdra jamais. Les personnages et leur objectif sont tous bien introduits et malgré les nombreuses alliances et trahisons tout au long de l'intrigue, on comprend toujours les motivations de chacun. Un scénario qui est donc aussi riche que limpide !

Une œuvre adoubée sur le tard mais définitivement culte !

Fullmetal Alchemist: Brotherhood © Bones Inc. 2009-2010/ imdb.com 2022 Tous droits réservés.

Fullmetal Alchemist: Brotherhood, qu'on accroche ou non, n'a donc clairement pas démérité sa notoriété.
Si l'aspect graphique de l'anime est de nos jours plutôt vieillissant, on ne pourra pas lui enlever le savoir-faire de sa mise en scène et de l'animation utilisée à l'époque. Les thèmes et leçons de vie mis en avant sont également intemporels et ont le mérite d'être traités avec beaucoup de rigueur et de justesse, pouvant parler à plusieurs générations. Et bien évidemment c'est tout ça sans parler du scénario et des personnages maîtrisés d'une main de maître de bout en bout.

Une œuvre qui aura eu un succès moins fulgurant que ses confrères de l'époque mais qui sera parvenue à creuser son trou avec le temps et sera peut-être finalement une des rares à avoir réussi à marquer l'animation japonaise dans sa globalité de manière permanente.

Points Positifs Points Négatifs
 Une nouvelle adaptation plus que fidèle  Des allures un peu plus shônen et des scènes parfois édulcorées
 Une mise en scène et une OST exceptionnelle  Une 3D parfois un peu cheap mais plutôt bien gérée dans l'ensemble
 Le retour du casting original sur les personnages principaux (en VO comme VF)  

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article